Fonctionnement de l’œil

Fonctionnement de l’œil

L’œil humain

  • L’œil est un organe complexe et sensible. Plusieurs maladies peuvent limiter votre vue, causer une sensation désagréable et parfois, altérer définitivement la vision. Une visite régulière chez l’ophtalmologue est importante, surtout en cas de gêne, afin de pouvoir démarrer un traitement le plus rapidement possible.

  • La perception visuelle

    La perception visuelle

    L’œil est l’organe sensoriel responsable de la perception visuelle. La cornée, l’iris, le cristallin, la rétine, la macula et le nerf optique constituent les éléments les plus importants de l’œil humain.

    Déviation de la lumière
    La cornée est convexe et transparente. Elle protège l’œil tout en laissant passer la lumière. Sa courbure permet de capturer la lumière dans l’œil.

    L’iris confère à l’œil sa couleur caractéristique et joue le rôle d’ouverture. Selon la luminosité, l’iris modifie le diamètre de la pupille (l’ouverture), contrôlant ainsi la quantité de lumière qui passe à travers la pupille et pénètre l’œil.

    Le cristallin est situé derrière l’iris et reproduit l’image affichée sur la rétine. Souple, sa forme provient des contractions du muscle ciliaire qui l’entoure. La courbure du cristallin est modifiée selon la longueur focale nécessaire pour que l’œil s’adapte à la distance de l’objet perçu.

    Traitement de la lumière
    La rétine couvre la face interne de l’œil et sert d’écran de projection. L’image créée sur la rétine est enregistrée par les cellules nerveuses (les cônes et les bâtonnets), puis est transformée en impulsions nerveuses. Les cônes gèrent la vision des couleurs, tandis que les bâtonnets permettent de distinguer la lumière de l’obscurité.

    La macula, ou tache jaune, est située exactement à l’arrière de l’œil, à l’emplacement le plus éloigné du cristallin. La macula est le point d’acuité visuelle maximum. Elle ne contient que des cônes, en grand nombre.

    Le nerf optique conduit vers le cerveau les signaux rassemblés par les cellules nerveuses dans la rétine. C’est dans le cerveau que les images que vous voyez réellement sont créées. Les signaux des cellules nerveuses y sont interprétés, en ayant recours à votre mémoire et à vos expériences.


Le fonctionnement d’un œil sain

  • Le mécanisme de la vision

    Le mécanisme de la vision

    La rétine reçoit la lumière, par l’intermédiaire de la cornée et du cristallin. La lumière ainsi focalisée est projetée sur un point de la rétine. L’œil dispose de plusieurs mécanismes pour modifier l’incidence de la lumière qui le pénètre.

    L’iris, par exemple, module l’ouverture de la pupille selon l’intensité lumineuse. En conditions de faible éclairage, il élargit la pupille pour autoriser un passage accru de lumière. Lorsque la lumière est abondante, il contracte la pupille pour réduire l’entrée des rayons lumineux.

    Le muscle ciliaire entoure le cristallin tel un anneau et en influence la forme. Pour passer en vision rapprochée, le muscle contracte plus fortement le cristallin afin de l’incurver et d’accroître la réfraction de la lumière. Au contraire, pour utiliser la vision éloignée, le muscle relâche le cristallin et diminue la réfraction de la lumière.


Lésions de l’œil

  • Les lésions oculaires sont variées.

    Les lésions oculaires sont variées.

    Leurs causes peuvent être multiples. Les lésions types sont d’origine mécanique, optique, chimique, thermique ou électrique.

    Lésions mécaniques
    Les lésions mécaniques surviennent lorsque de la poussière ou des corps solides tels que des copeaux, des limailles, des éclats ou des grains, entrent en contact avec l’œil. La poussière irrite l’œil et peut causer une inflammation. Le cas échéant, le principal traitement consiste à limiter l’irritation en évitant toute exposition supplémentaire. Des corps solides peuvent se loger dans la cornée et l’endommager. Dans ce cas, des soins médicaux sont nécessaires pour extraire le corps étranger, empêcher la survenue d’une inflammation et éviter toute complication telle que la formation d’une cicatrice ou l’ulcération de la cornée.

    Lésions optiques
    Les lésions optiques sont provoquées par les radiations. L’exposition à un rayonnement intense ou prolongé, ou à des variations de lumière, peut endommager l’œil. L’exposition aux rayons ultraviolets peut causer une ophtalmie. Les conséquences ne se font pas ressentir directement après l’exposition, mais au bout de plusieurs heures. Il peut en résulter une inflammation de la cornée et une conjonctivite. Ces effets peuvent être douloureux, mais s’apaisent rapidement.

    L’exposition à une lumière trop forte, telle que la lumière du soleil, peut provoquer un éblouissement et diminuer la vision pour une période plus ou moins longue. Normalement, ce type de trouble visuel n’est que passager.

    L’exposition au rayonnement infrarouge, lors de travaux en fonderie notamment, peut brûler la rétine. Toute personne exposée de manière constante aux rayons infrarouges court un risque d’opacification du cristallin. De même, le rayonnement laser peut brûler la rétine et endommager durablement l’œil.

    Lésions chimiques
    Ce type de lésions peut être provoqué par de nombreux produits chimiques, par exemple des solutions alcalines ou acides. Une goutte d’acide peut ulcérer la cornée et laisser une cicatrice permanente. Les solutions alcalines peuvent être plus dangereuses encore. Quelques gouttes peuvent suffire à opacifier la cornée de manière irréversible.

    Lésions thermiques
    Les lésions thermiques peuvent être provoquées par l’excès de chaleur ou de froid. La chaleur irrite la cornée en l’asséchant. L’exposition prolongée au froid peut faire larmoyer l’œil et entraîner des gelures.


Voir plus d’informations sur la Protection oculaire 3M

Suivez-nous
Changer de site
Belgique - Français