webLoaded = "false" Loadclientside=No
Bannière Strabisme et amblyopie

Au secours, mon enfant souffre de strabisme.

webLoaded = "false" Loadclientside=No

Strabisme et amblyopie

  • Strabisme chez les bébés et les enfants (strabisme)

    Le strabisme est un trouble de la vision qui frappe fréquemment les bébés, les nourrissons et les enfants. Il est conseillé de le traiter rapidement afin d'empêcher des troubles de la vision permanents. En France, environ cinq à sept pour cent de la population est affectée par ce trouble de la vision. Souvent, l'hérédité joue un rôle. Même si les muscles oculaires exercent différents degrés de traction sur l'œil, le strabisme peut survenir. Le strabisme concomitant est une forme particulièrement fréquente qui survient surtout au cours des quatre premières années de la vie de l'enfant. L'œil strabique participe aux mouvements de l'œil sain.

    Le strabisme paralytique est causé par la paralysie du muscle oculaire. Le mouvement des yeux dans certaines directions est impossible. Le strabisme paralytique peut survenir à tout âge et peut avoir de nombreuses origines, notamment des troubles circulatoires ou des lésions du muscle oculaire. La bonne nouvelle est que le plus souvent, l'origine du strabisme n'est pas un changement irréparable de l'œil. La vision défectueuse peut donc presque toujours être soignée par des thérapies appropriées.

  • Le symptôme le plus classique du strabisme est une déviation des yeux. De même, les enfants qui souffrent de strabisme clignent souvent des yeux ou couvrent un œil avec une main. En outre, l'inclinaison de la tête ou une maladresse manifeste peuvent être considérées comme des signes. En cas de strabisme, la perception tridimensionnelle de l'enfant est perturbée. En effet, normalement les deux yeux regardent dans la même direction pour permettre la vision spatiale. Le cerveau combine les deux images individuelles des deux yeux en une seule image. En cas de strabisme, ces deux images dévient tellement l'une de l'autre que le cerveau ne peut pas les assembler. C'est pourquoi, deux images sont perçues. Au fil du temps, le cerveau éteint les impressions visuelles de l'œil strabique et l'enfant voit uniquement avec l'œil sain. La vision spatiale n'est plus possible.

  • Lors de l'examen ophtalmologique fortement conseillé, les symptômes et les douleurs sont enregistrés. Lors de l'examen des yeux, le médecin envoie la lumière d'une lampe dans les yeux de l'enfant. Il peut ainsi tester si la lumière envoyée dans les deux yeux se reflète au même endroit dans les pupilles. L'ophtalmologue réalise un examen plus approfondi sur les enfants plus âgés. Entre autres, il leur demande de fixer des objets avec leurs yeux. Parfois un œil est couvert. Avec les résultats d'un examen approfondi, le médecin peut même diagnostiquer un strabisme léger.

    Il s'en suit un examen effectué par un orthoptiste de l'école de la vision/orthoptique. Ce spécialiste contrôle l'acuité visuelle et l'interaction entre les yeux. Afin de réaliser un examen holistique des yeux de votre enfant, des gouttes ophtalmiques sont administrées pour dilater les pupilles.

    • Strabisme visible (strabisme manifeste) : un œil dévie constamment de la ligne de mire de l'autre œil.
    • Strabisme invisible (hétérophorie) : strabisme occasionnel, qui se produit en période de sommeil ou lorsqu'un œil est recouvert. Si les deux yeux regardent simultanément, ils fixent le même objet. Cible et mauvais positionnement disparaissent.
    • Micro-strabisme : impossible à reconnaître par le profane et par conséquent souvent détecté tard. Cela peut entraîner une déficience visuelle.
    • Strabisme unilatéral : strabisme permanent d'un seul œil.
    • Strabisme alternant : strabisme alternant de l’œil gauche ou droit.

    L'œil strabique peut dévier dans les quatre directions (haut, bas, intérieur, extérieur) de la position parallèle. Selon la position de l'œil, une distinction est faite entre strabisme convergent, strabisme divergent, strabisme vertical ou strabisme horizontal.

  • Plus le traitement du strabisme est précoce, plus l'enfant sera épanoui. Jusqu'à trois ans, il est aisé d'influencer le développement de la vision. Dans un premier temps, le médecin détermine de quel type de strabisme il s'agit. Le trouble de la vision peut souvent être corrigé à l'aide de lunettes. La puissance du verre de correction doit être vérifiée régulièrement au cours du traitement. Outre le port de lunettes, l'œil « malade » doit souvent être entraîné afin de corriger l'acuité visuelle. Chez les bébés et les enfants, le strabisme est généralement bien traité par une thérapie occlusive en masquant l'œil sain avec un pansement orthoptique afin d'entraîner l'œil malade. Cela force l'œil plus faible à faire des efforts et à mieux voir. Cette forme de traitement nécessite beaucoup de patience de la part des parents et des enfants.

  • Pour la réussite d'une thérapie, les enfants doivent participer activement, accepter la thérapie et porter volontiers leurs pansements orthoptiques. Les pansements orthoptiques 3M Opticlude, avec des motifs colorés, contribuent à l'observance, parce que les enfants adorent les pansements magnifiquement conçus et les portent avec fierté.

  • Si le strabisme n'est pas détecté et par conséquent pas traité, il est possible qu'il ne soit pas corrigé. L'enfant n'apprend pas à voir avec les deux yeux et, par conséquent, ne peut pas saisir les objets dans l'espace. Cependant, même avec un traitement, dans certains cas il n'est pas possible de corriger complètement le strabisme. Les enfants affectés doivent s'attendre à des restrictions dans le choix de leur profession ou du sport qu'ils aimeraient pratiquer.

  • Dans les cinq à six premiers mois qui suivent la naissance, le pédiatre doit contrôler à intervalles réguliers que le bébé ne souffre pas de strabisme, plus particulièrement si d'autres membres de la famille ont un trouble de la vision. Etant donné que les enfants ne remarquent pas leur gêne visuelle, le strabisme doit nécessairement être identifié et traité au cours des deux ou trois premières années de leur vie.

  • Ces différentes formes de déficience visuelle surviennent souvent du fait de strabisme chez les nourrissons lorsque l'œil strabique n'est pas utilisé. Si les informations visuelles de l'œil strabique sont supprimées par le cerveau sur une longue période, des modifications organiques des voies visuelles et des zones correspondantes du cerveau se produisent. La vision d'origine ne peut pas être recouvrée et les enfants doivent porter des lunettes ou des lentilles de contact en permanence. Une déficience peut également survenir en raison d'opacités cornéennes ou du cristallin ou en présence d'hypermétrie, de presbytie et de myopie. L'œil affecté est toujours le plus faible, si la maladie oculaire responsable n'est pas détectée et traitée à temps.

  • Si l'enfant manque d'assurance lorsqu'il se déplace en marchant, en courant, en sautant, en montant les escaliers et en jouant, ou garde les objets étonnamment près des yeux, il est conseillé d'effectuer un examen ophtalmologique. Si le « strabisme » est diagnostiqué, le médecin prescrira des lunettes si nécessaire et/ou commencera une thérapie occlusive. Plus une déficience visuelle et ses causes sont détectées tôt, plus la vision de votre enfant sera préservée et favorisée.

Suivez-nous
Changer de site
Belgique - Français | Nederlands