Glossaire

L’information, c’est le pouvoir. Prenez le contrôle de votre vie en apprenant les termes à connaître pour prendre soin de votre corps.

A - B

  • Anatomie

    Étude de la structure d’un organisme, de ses organes et des interactions fonctionnelles entre ces différents organes.

  • Arthrite

    Il existe plusieurs types d’arthrite, notamment l’ostéoarthrite, l’arthrite rhumatoïde et la goutte. Le terme « arthrite » signifie « inflammation des articulations ». L’inflammation est l’une des réactions naturelles du corps aux maladies ou aux blessures et elle est accompagnée d’enflure, de douleur et de raideur.

  • Arthroscopie

    Opération durant laquelle un arthroscope est utilisé pour examiner l’intérieur d’une articulation et y pratiquer simultanément une intervention chirurgicale.

  • Articulation de la cheville

    Terme du langage courant désignant l’articulation supérieure de la cheville. Trois os forment le segment supérieur de l’articulation de la cheville. La malléole externe et la malléole interne (extrémités inférieures du péroné et du tibia, respectivement) forment ce qu’on appelle la mortaise de la cheville, une structure en forme de fourchette dans laquelle vient s’insérer l’astragale (ou talus).

  • Articulation sacro-iliaque

    Cette articulation constitue la jonction entre la colonne vertébrale et les deux côtés du bassin. L’articulation sacro-iliaque supporte le poids et la tension du thorax, elle est donc exposée aux lésions.

  • Articulations intervertébrales

    Chaque arc vertébral possède quatre apophyses articulaires qui forment les articulations vertébrales en se connectant aux apophyses articulaires supérieures et inférieures.


C - D

  • Calcanéum

    Os du talon servant de point d’appui postérieur à la plante du pied.

  • Cartilage

    Tissu très élastique contenant de l’eau qui sert de surface de glissement et recouvre les articulations.

  • Cavité articulaire

    Les os formant une articulation sont recouverts d’une couche de cartilage qui n’est pas visible aux rayons X. La radiographie fait apparaître un espace entre les os dont le rétrécissement indique la présence d’ostéoarthrite.

  • Chirurgie peu invasive

    Technique chirurgicale permettant de faire subir aux tissus touchés le moins de dommages possible. Au cours des interventions peu invasives, on pratique de petites incisions à travers lesquelles ont fait passer un endoscope ou arthroscope qui sert également pour l’acte chirurgical lui-même.

  • Coup du lapin

    Également appelé entorse cervicale, le coup du lapin est un traumatisme du cou. Les symptômes apparaissent à la suite de dommages au cou au niveau des articulations intervertébrales (situées entre les vertèbres), des disques, des ligaments, des muscles cervicaux et des racines nerveuses.

  • Cubitus

    Ensemble, le cubitus et le radius forment l’ossature de l’avant-bras.

  • Déchirure du ménisque

    Le ménisque est un disque caoutchouteux en forme de C qui procure un rembourrage au genou. Chaque genou est composé de deux ménisques : un au niveau du bord extérieur du genou et l’autre au niveau du bord intérieur. Le ménisque permet de préserver la stabilité du genou en répartissant votre poids sur l’ensemble du genou. Un ménisque déchiré peut empêcher le bon fonctionnement de votre genou.

  • Ligament croisé

    On distingue le ligament croisé antérieur du ligament croisé postérieur. Tous deux stabilisent le genou en empêchant le plateau tibial de glisser vers l’avant ou l’arrière.

  • Disque intervertébral

    Le disque intervertébral est une structure annulaire composée de fibrocartilage et dotée d’un noyau gélatineux. Ces disques assurent un lien élastique entre les vertèbres, permettant ainsi le mouvement entre les différentes vertèbres et faisant office d’articulations et d’amortisseurs de la colonne vertébrale. La station debout applique une pression énorme sur les disques intervertébraux des êtres humains.


E - F

  • Entorse

    Le terme entorse désigne une lésion consécutive à l’étirement excessif d’une articulation. Elle survient la plupart du temps au niveau de la cheville et des articulations des doigts. Une entorse provoque souvent une déchirure totale ou partielle des ligaments. La rééducation fonctionnelle conservatoire est généralement suffisante et donne de bons résultats.

  • Épicondyle latéral

    L’épicondyle latéral de l’humérus est une petite protubérance arrondie, pointant vers l’avant, sur laquelle vient s’insérer le ligament collatéral radial de l’articulation du coude. (Voir aussi Tennis Elbow)

  • Épicondyle latéral

    L’épicondyle latéral de l’humérus est une petite protubérance arrondie, pointant vers l’avant, sur laquelle vient s’insérer le ligament collatéral radial de l’articulation du coude. (Voir Tennis Elbow)

  • Épicondyle médial

    L’épicondyle médial de l’humérus, plus massif et plus proéminent que l’épicondyle latéral, pointe vers l’arrière. Il sert de point d’insertion au ligament collatéral ulnaire de l’articulation du coude. (Voir Golf Elbow)

  • Épicondyle médial

    L’épicondyle médial de l’humérus, plus massif et plus proéminent que l’épicondyle latéral, pointe vers l’arrière. Il sert de point d’insertion au ligament collatéral ulnaire de l’articulation du coude. (Voir Golf Elbow)

  • Épicondylite latérale

    Le terme « tennis elbow » (épicondylite latérale) désigne une modification d’origine inflammatoire ou dégénérative de l’épicondyle latéral (ou radial - epicondylus radialis) due à une utilisation abusive de l’articulation. Le traitement conservatoire constitue le traitement de première intention, l’intervention chirurgicale n’étant indiquée que si la douleur devient permanente. (Voir Épicondylite latérale)

  • Épicondylite médiale

    Également appelée « tendinite du lanceur », cette lésion est beaucoup moins courante que le tennis elbow. Elle touche l’épicondyle ulnaire (médial), situé sur le côté du coude opposé à celui affecté par un tennis elbow. (Voir Golf elbow)

  • Fasciite plantaire

    La fasciite plantaire est la cause la plus courante de douleur au talon. Le fascia plantaire est une sorte de bande de tissu plate (ligament) qui relie l’os du talon aux orteils. Il soutient la voûte plantaire. Si le fascia plantaire subit des tensions, il s’affaiblit, enfle et devient irrité (inflammation). Une douleur apparaît alors au niveau du talon ou sous le pied lorsque le sujet se met debout ou marche.

  • Fracture

    En médecine, le terme de « fracture » désigne un os cassé.

  • Fracture de l’os naviculaire

    Le scaphoïde (ou os naviculaire ou scaphoideum) est l’os du carpe situé du côté radial du poignet. Fréquentes en cas de chute sur le poignet, les fractures du scaphoïde requièrent généralement une immobilisation de 12 semaines à l’aide d’un plâtre.

  • Fracture du radius distal (fracture de Pouteau-Colles)

    Fracture de l’extrémité distale du radius, au niveau du poignet, généralement due à une chute.

  • Fracture du scaphoïde

    Le scaphoïde (ou os naviculaire ou scaphoideum) est l’os du carpe situé du côté radial du poignet. Fréquentes en cas de chute sur le poignet, les fractures du scaphoïde requièrent généralement une immobilisation de 12 semaines à l’aide d’un plâtre.

  • Fracture osseuse

    En médecine, le terme fracture indique un os cassé par des forces extérieures, généralement, par exemple une chute sur l’avant-bras.


G - H

  • Gaine tendineuse

    Une gaine tendineuse est une enveloppe contenant du liquide et entourant un tendon. Semblables aux bourses séreuses, les gaines tendineuses assurent une fonction de support et permettent aux tendons de glisser.

  • Golf elbow ou épicondylite médiale ou tendinite du lanceur

    Également appelée « tendinite du lanceur » ou « épicondylite médiale », cette lésion est moins courante que le tennis elbow. Le golf elbow touche l’épicondyle ulnaire (médial), situé sur le côté du coude opposé à celui affecté par un tennis elbow. (Voir aussi Épicondylite médiale)

  • Hématome

    Un hématome se forme lorsqu’un tissu est endommagé (à cause d’un accident ou d’une intervention chirurgicale) : le sang afflue dans les tissus mous environnants ou dans la cavité articulaire. Pour éviter que l’hématome ne grossisse, les premiers soins doivent comprendre : refroidissement, légère compression et surélévation de la zone touchée.

  • Hernie discale

    Une hernie discale se produit lorsque le noyau du disque fait saillie en dehors de l’anneau. Cela peut provoquer une irritation ou une pression exercée sur le disque. La plupart des hernies discales provoquent peu de symptômes, voire aucun.

  • Humérus

    L’humérus est le terme médical désignant l’os du bras.


I - J

  • Imagerie par résonance magnétique

    (Abr. : IRM) Les IRM conviennent parfaitement pour diagnostiquer les lésions et modifications des tissus mous (une lésion du ligament croisé du genou, par ex.) et des disques intervertébraux. Contrairement au scanner, l’IRM n’expose pas le patient aux rayonnements.

  • IRM

    Abréviation d’Imagerie par Résonance Magnétique


K - L

  • Lésion cartilagineuse

    Toute usure ou lésion du cartilage d’une articulation peut déclencher une ostéoarthrite.

  • Lésion osseuse

    Ce terme désigne toute lésion touchant la structure d’un os, comme cela peut se produire lors d’un accident ou à la suite d’autres impacts violents.

  • Ligament collatéral latéral

    Stabilise le genou sur le côté externe (latéral) de l’articulation.

  • Épicondyle latéral

    L’épicondyle latéral de l’humérus est une petite protubérance arrondie, pointant vers l’avant, sur laquelle vient s’insérer le ligament collatéral radial de l’articulation du coude. (Voir aussi Tennis Elbow)

  • Ligament croisé

    On distingue le ligament croisé antérieur du ligament croisé postérieur. Tous deux stabilisent le genou en empêchant le plateau tibial de glisser vers l’avant ou l’arrière.

  • Ligaments latéraux

    Terme courant servant à décrire le réseau de ligaments de l’articulation supérieure de la cheville. Étant donné qu’il relie la partie latérale de la cheville (malléole) à l’os du talon (calcanéum) et à l’os de la cheville (astragale ou talus), le ligament externe joue un rôle clef dans la stabilisation de la cheville.

  • Liquide synovial

    Produit par la membrane interne de la capsule articulaire (synoviale), le liquide synovial (synovie) nourrit le cartilage et agit comme un lubrifiant afin de réduire les frictions à l’intérieur de l’articulation.

  • Lit réglable

    Permet aux patients de régler l’angle entre leur dos et leurs jambes.

  • Lombaire

    Partie du canal rachidien située dans le bas du dos.

  • Lombo-sciatique

    Irritation douloureuse des nerfs rachidiens et sciatiques et tension dans les muscles dorsaux, irradiant souvent vers les fessiers et la cuisse.

  • Lumbago

    Douleur localisée dans le bas du dos.

  • Luxation patellaire

    La luxation patellaire survient lorsque la rotule (ou patella) sort de son emplacement au moment où la jambe est fléchie ou tendue. Dans la plupart des cas, la rotule glisse vers l’extérieur de la jambe, mais elle peut, chez certains patients, glisser vers l’intérieur.


M - N

  • Membrane synoviale

    Couche interne de la capsule articulaire responsable de la sécrétion et de la résorption du liquide synovial.

  • Ménisques

    Les ménisques sont deux disques de fibrocartilage en forme de croissant situés dans la cavité articulaire entre les deux extrémités du fémur et la surface articulaire du tibia. Agissant de pair avec les couches cartilagineuses entourant les os de l’articulation, ces disques servent en quelque sorte d’amortisseurs en se déformant et en se déplaçant en fonction de la pression appliquée sur l’articulation. De cette manière, ils aident à répartir la pression sur la plus grande surface possible. Les ménisques entourent aussi les condyles fémoraux et les relient à la surface du plateau tibial.

  • Moelle épinière

    La moelle épinière est l’élément du système nerveux central qui parcourt le canal rachidien depuis le cerveau jusqu’à la partie supérieure du rachis lombaire et joue un rôle crucial dans la transmission des signaux entre le cerveau et le reste du corps.

  • Nerf médian

    Le nerf médian (nervus medianus) passe dans le canal carpien du poignet, innervant le pouce et l’index, le majeur et l’annulaire.

  • Nervus medianus

    Le nerf médian (nervus medianus) passe dans le canal carpien du poignet, innervant le pouce et l’index, le majeur et l’annulaire.


O - P

  • Œdème

    Le mot « œdème » est un terme médical utilisé pour désigner un gonflement. . Il correspond à une réponse d’ordre général du corps face à une lésion ou à une inflammation. L’œdème peut être localisé sur une petite zone ou toucher le corps entier.

  • Orthèse ou attelle

    Appareils de stabilisation externe dotés d’éléments rigides ou semi-rigides et, dans certains cas, d’un dispositif permettant de régler l’amplitude des mouvements (sur les genouillères par ex.).

  • Os du bras

    Terme médical : humérus.

  • Os du talon

    Os du talon servant de point d’appui postérieur à la plante du pied.

  • Ostéoarthrite

    L’ostéoarthrite est due à une lésion de l’articulation causée par différents troubles, parmi lesquels les infections, une mauvaise posture et autres malformations (genoux cagneux ou jambes arquées) ou par une sollicitation incorrecte ou excessive de l’articulation. Si la couche de cartilage s’affine, par exemple, la radiographie indiquera que la cavité articulaire a aussi été aplatie.

  • Ostéotomie de déplacement

    Intervention chirurgicale pratiquée sur un ou des os pour modifier l’axe d’une articulation.

  • Péroné

    Ensemble, le tibia et le péroné (ou fibula) forment l’ossature de la partie inférieure de la jambe. L’extrémité inférieure du péroné forme la malléole externe.

  • Physiothérapie

    Terme générique désignant tous les traitements de rééducation, comme la thérapie passive/active, le drainage lymphatique, les massages, la balnéothérapie et toutes les formes de thérapie par le mouvement.

  • Plateau tibial

    Le plateau tibial, c’est-à-dire l’extrémité aplatie du tibia située près du torse, possède deux surfaces articulaires (la surface interne/médiane et la surface externe/latérale) en contact avec le fémur. Les deux ligaments croisés sont attachés au centre du plateau tibial.

  • Proprioception

    Stimulation des récepteurs du système nerveux par étirement ou pression. La proprioception a pour objectif de stimuler une réponse dynamique, un quasi-réflexe de la musculature qui permet de stabiliser et d’affiner le contrôle des mouvements d’une articulation. Les appareils stabilisateurs externes tels que les bandages, les attelles et les orthèses, ont un effet proprioceptif.


Q - R

  • Rachis cervical

    Le rachis cervical est le nom par lequel on désigne les sept vertèbres du cou situées entre le bas du crâne et les vertèbres dorsales.

  • Rachis lombaire

    Le rachis lombaire est constitué de cinq vertèbres lombaires et permet au torse de se plier, de s’étirer, de se déplacer latéralement et de pivoter (légèrement) autour de l’axe du corps. Le rachis lombaire est soumis à de nombreuses altérations d’origine dégénérative susceptibles de provoquer les douleurs souvent décrites par les patients. Parmi ces altérations, on trouve l’ostéoarthrite des articulations vertébrales ou les lésions des disques intervertébraux.

  • Radius

    Ensemble, le radius et le cubitus forment l’ossature de l’avant-bras.

  • Rayon X

    Méthode par le biais de laquelle on peut, grâce aux rayons X, visualiser l’intérieur du corps humain. Si cette méthode est tout à fait indiquée pour examiner les structures osseuses du corps, elle détecte mal, voire pas du tout, les tissus mous qu’il vaut mieux examiner à l’aide des scanners ou des IRM.

  • Rééducation

    Terme générique désignant tous les traitements de rééducation, comme la thérapie passive/active, le drainage lymphatique, les massages, la balnéothérapie et toutes les formes de thérapie par le mouvement.

  • Rééducation fonctionnelle précoce

    Ce terme désigne une méthode moderne de rééducation consécutive à une lésion. Elle peut s’accompagner ou non d’une intervention chirurgicale. Le but de la rééducation fonctionnelle est de mobiliser une extrémité ou une articulation (ayant subi une lésion) très tôt au cours de la rééducation afin d’éviter des complications telles que la détérioration musculaire, la raideur articulaire, la thrombose, etc. Les supports sont souvent utilisées en rééducation fonctionnelle.

  • Rotule

    Permet d’accentuer l’effet de levier produit par les muscles antérieurs de la cuisse (quadriceps) qui agissent, via le genou, sur le tibia lorsque le genou est tendu.


S - T

  • SCC

    Syndrome du Canal Carpien : lésion du nerf médian à l’intérieur du canal carpien (situé dans le poignet).

  • Signe du tiroir, antérieur et postérieur

    La jambe peut être tirée vers l’avant si le ligament croisé antérieur est arraché (c’est le signe du tiroir antérieur) et poussée vers l’arrière si le ligament croisé postérieur est arraché (signe du tiroir postérieur).

  • Spondylarthrite

    Ostéoarthrite localisée au niveau des articulations intervertébrales de la colonne vertébrale.

  • Support ou orthèse pour articulations

    De préférence composée de matériaux élastiques capables de prendre la forme de toute partie de l’anatomie et d’exercer une légère pression. Renforçant l’effet proprioceptif, les supports pour articulations peuvent être utilisés pour affiner le contrôle des mouvements d’une articulation.

  • Syndrome cervico-brachial

    Le syndrome cervico-brachial (connu aussi sous le nom de syndrome cervical) est un terme générique désignant les troubles douloureux du cou où la douleur peut irradier vers l’épaule et le bras. Ces troubles peuvent avoir diverses origines.

  • Syndrome de l’artère vertébrale

    L’artère vertébrale (arteria vertebralis) est une branche de l’artère sous-clavière irriguant le cerveau et passant par les apophyses transverses des vertèbres à gauche et à droite du rachis cervical. Un patient peut souffrir de vertiges ou d’acouphènes si ce canal rétrécit (à cause d’une ostéoarthrite par ex.) et comprime l’artère vertébrale.

  • Syndrome du canal carpien

    (Abr. : SCC) Lésion du nerf médian à l’intérieur du canal carpien (situé dans le poignet).

  • Syndrome fémoro-patellaire douloureux

    Douleur ressentie autour de la rotule et pouvant provenir d’une multitude d’affections.

  • Synovie

    Couche interne de la capsule articulaire responsable de la sécrétion et de la résorption du liquide synovial.

  • Synovie

    Produit par la membrane interne de la capsule articulaire (synoviale), le liquide synovial (synovie) nourrit le cartilage et agit comme un lubrifiant afin de réduire les frictions à l’intérieur de l’articulation.

  • Système ligamentaire

    Terme souvent utilisé par les professionnels de santé pour désigner l’intégralité d’un réseau de ligaments tels que les ligaments latéraux. Il s’agit d’un terme courant désignant un système regroupant trois ligaments distincts situés sur la face externe de la cheville et fonctionnant d’un bloc.

  • Tendinite

    Inflammation ou irritation d’un tendon (épais cordon qui relie l’os au muscle). La tendinite est principalement causée par un impact mineur répété sur la zone atteinte ou par une blessure soudaine plus grave.

  • Tendinite du lanceur

    Également appelée « golf elbow » ou « épicondylite médiale », cette lésion est beaucoup moins courante que le tennis elbow. Elle touche l’épicondyle ulnaire (médial), situé sur le côté du coude opposé à celui affecté par un tennis elbow. (Voir Épicondylite médiale)

  • Tennis elbow

    Le terme « tennis elbow » (épicondylite latérale) désigne une altération d’origine inflammatoire ou dégénérative de l’épicondyle latéral (ou radial - epicondylus radialis) due à une utilisation abusive de l’articulation au cours d’activités professionnelles ou sportives. Le traitement conservatoire constitue le traitement de première intention, l’intervention chirurgicale n’étant indiquée que si la douleur devient permanente. (Voir Épicondylite latérale)

  • Ténosynovite

    Inflammation généralement non bactérienne d’un tendon et/ou d’une gaine tendineuse.

  • Tête radiale

    Extrémité proximale du radius, la tête radiale est reliée au cubitus par un ligament annulaire permettant à l’avant-bras de pivoter vers l’intérieur et l’extérieur.

  • Thérapie par ondes de choc

    La thérapie par ondes de choc a d’abord été utilisée pour désintégrer les calculs rénaux avant d’être adaptée aux applications orthopédiques. La technique consiste en l’émission de brèves pulsations d’ondes acoustiques haute fréquence qui améliorent la circulation sanguine et stimulent le métabolisme dans le but de soulager la douleur.

  • Tibia

    Ensemble, le tibia et le péroné (ou fibula) forment l’ossature de la partie inférieure de la jambe. La malléole interne est formée par l’extrémité inférieure du tibia.

  • Tibia

    Ensemble, le tibia et le péroné (ou fibula) forment l’ossature de la partie inférieure de la jambe. L’extrémité inférieure du tibia forme la malléole interne.

  • Tomodensitométrie axiale informatisée

    (Abr. : TDM ou scanner) Si ce procédé radiographique assisté par ordinateur est un outil diagnostic valable pour le squelette et les tissus mous, il n’est pas aussi performant que l’IRM pour produire des images des tissus mous.

  • Traitement par ultrasons

    Les vibrations sonores produisent de la chaleur dans le corps. Les effets thermiques et mécaniques des ultrasons améliorent localement la circulation sanguine.

  • Triade malheureuse

    Nom donné à une triple lésion du genou provoquant des déchirures du ligament croisé antérieur, du ménisque médial et du ligament latéral interne.


U - V

  • Varices

    Les varices sont des veines sinueuses et dilatées situées non loin de la surface de la peau. Elles sont bien souvent localisées au niveau des jambes et des chevilles.

  • Vertèbres

    Les vertèbres, c’est-à-dire les structures osseuses composant la colonne vertébrale, sont reliées les unes aux autres par l’intermédiaire des disques intervertébraux et forment des articulations souples. La face postérieure de chaque vertèbre est constituée d’un arc neural qui entoure la moelle épinière. Ensemble, les arcs neuraux de toutes les vertèbres forment le canal rachidien.


FAQ Nous contacter Appelez-nous au +32 2 722 52 64 Appelez-nous au +32 2 722 52 64
Suivez la marque FUTURO™ sur
FUTURO est une marque de 3M.
Changer de site
Belgique - Français | Nederlands