Mains qui se tiennent

Dermite associée à l'incontinence

Dermite associée à l’incontinence

  • Dermite associée à l’incontinence

    Lorsque la peau de votre patient est exposée à l’urine et/ou aux selles, cela peut avoir une incidence négative sur l’intégrité de la peau :

    • La macération rend la peau plus vulnérable aux frottements, ce qui peut entraîner des lésions et abrasions cutanées. L’urine peut aussi réduire la tolérance des tissus aux frottements, cisaillements ou pressions.
    • Un déséquilibre du pH cutané risque de favoriser la prolifération de pathogènes
    • Les enzymes présentes dans les selles peuvent provoquer des lésions cutanées
    • L'association d'une irritation chimique (savon traditionnel) et physique (toilette) finit par altérer la peau1,3,11

Voici les causes potentielles de développement d'une dermite associée à l'incontinence (DAI)


Vos patients méritent des soins cutanés optimisés ?

  • Soins cutanés optimaux

    Une peau saine a besoin de protection. La peau protège des chocs mécaniques, de la pression, des variations de température, des micro-organismes et des produits irritants. Le processus de vieillissement naturel de la peau réduit son aptitude à nous protéger contre ces agressions.

    Les maladies chroniques sont plus courantes dans une population vieillissante et sont plus susceptibles de co-exister avec deux autres problèmes :

    1. la charge accrue des soins sur patients grabataires nécessitant une toilette au lit ;
    2. les maladies chroniques liées à l'incontinence qui, en retour, peuvent entraîner une dermite associée à l'incontinence.

Population vieillissante

  • 186%

    Augmentation de la population âgée de 85 ans ou plus de 14 millions à 40 millions

  • 74%

    Augmentation de la population âgée de 65 ans et plus de 129 millions en 2010 à 224 millions en 2050

  • 25-30%

    Des personnes âgées de 85 ans ou plus présentent un certain degré de déclin cognitif. Le risque de démence augmente sensiblement avec l'âge


Trois étapes simples pour réduire la DAI

  • Les trois étapes simples recommandées pour prévenir la DAI sont les suivantes :

    1. Nettoyage de la peau
    2. Hydratation quotidienne de la peau et, au besoin, compensation de la perte de lipides dans les couches supérieures de l'épiderme
    3. Pour protéger la peau, application d'une crème hydratante protectrice ou d'un spray si le patient souffre d'une incontinence urinaire ou fécale significative (ou des deux).1, 4, 13

    Compte tenu des preuves qui suggèrent une corélation entre la DAI, ses facteurs étiologiques les plus importants et les escarres, la prise en charge des soins liés à l'incontinence doit intégrer ces trois étapes.

    Si vous cherchez des conseils pratiques sur l'évaluation, la prévention et le traitement de la DAI, consultez le document Best Practice Principles publié par Wounds International. Pour cela, rendez-vous sur le site web de Wounds International et téléchargez votre exemplaire gratuit.


Des résultats remarquables

Des résultats remarquables

Lien entre les escarres et la DAI

  • Une revue systématique et une méta-analyse ont été réalisées pour identifier le lien entre la dermite associée à l'incontinence (DAI), ses facteurs étiologiques les plus importants (incontinence et humidité) et les escarres. Dans la plupart des études (86 %), un lien significatif entre les variables d'intérêt a été identifié. Cette preuve montre une association entre la DAI, ses factures étiologiques les plus importants et les escarres.12


  • FAQ

    Trouvez la réponse aux questions les plus fréquemment posées concernant 3M Santé

    Accéder à la FAQ

  • Formation et événements

    Rejoignez la 3M Health Care Academy pour approfondir vos connaissances médicales

    En savoir plus

  • Nous contacter

    Merci de nous contacter si vous avez des questions concernant un produit ou un service de 3M Santé

    Nous contacter maintenant

Suivez-nous
Changer de site
Belgique - Français | Nederlands