webLoaded = "false" Loadclientside=No
Une infirmière s'occupe d'un patient portant une casaque de réchauffement 3M Bair Hugger

Top 10 des choses à savoir sur le réchauffement des patients, pour les acheteurs.

webLoaded = "false" Loadclientside=No

Le maintien de la température centrale pendant une intervention chirurgicale est vitale. Pour en savoir plus sur la protection de vos patients pendant une intervention chirurgicale, découvrez notre top 10 des choses à savoir.

webLoaded = "false"
  • Numéro 1

    Le maintien de la température centrale joue un rôle essentiel dans la réussite d'une intervention chirurgicale.

    La température corporelle centrale des êtres humains avoisine les 37 °C. La peau affiche généralement une température 2 à 4 °C en dessous de celle-ci. Cette différence est maintenue grâce à la thermorégulation. Si la température centrale normale augmente de façon trop importante, les fonctions métaboliques subissent des détériorations. Une température centrale inférieure à 36 °C est considérée comme hypothermique.1

webLoaded = "false"
  • Numéro 2

    L'anesthésie empêche le maintien de température centrale.

    L'anesthésie, qu'elle soit générale ou locale (rachidiennes/péridurales), perturbe les mécanismes de thermorégulation et permet au sang de circuler jusqu'à la surface cutanée, où il se refroidit. Ce processus entraîne une chute moyenne de 1,6 °C de la température centrale durant la première heure de l'anesthésie.2

webLoaded = "false"
  • Numéro 3

    Les blocs opératoires sont froids !

    De plus, les blocs opératoires sont maintenus à une température d'environ 21 °C. Les patients sont exposés à cet environnement froid et sont incapables de bouger une fois anesthésiés. Le résultat se traduit par une baisse continue de leur température centrale.

webLoaded = "false"
  • Numéro 4

    Un patient en hypothermie présente des risques de complications plus élevés.

    Les patients en hypothermie péri-opératoire ont plus de risques de développer de graves complications. Ces complications comprennent, entre autres, l'accroissement des hémorragies et de la douleur, un risque accru des infections du site opératoire et des troubles cardiaques.3

webLoaded = "false"
  • Numéro 5

    Les hypothermies entraînent une hausse des coûts pour les systèmes de santé.

    Ce n'est pas un secret, les effets négatifs de l'hypothermie augmentent considérablement les coûts des systèmes de santé : durée de séjour allongée, prix des produits sanguins, coût de traitement des infections de plaies et augmentation des réadmissions.3, 4

webLoaded = "false"
  • Numéro 6

    Les systèmes de réchauffement doivent être efficaces.

    Un système de réchauffement efficace doit couvrir une surface corporelle optimale. Les fabricants devraient être capables de prouver l'efficacité de leur système. L'efficacité d'une couverture de réchauffement par air pulsé se mesure par l'homogénéité du transfert de chaleur à travers l'ensemble de la couverture et par la présence de micro-perforations visibles permettant à l'air chaud d'atteindre la meilleure surface cutanée du patient, assurant ainsi un réchauffement optimal du patient.5, 6, 7.

webLoaded = "false"
  • Numéro 7

    Certains patients sont plus difficiles à réchauffer que d'autres.

    Différents types d'intervention et d'installation ne permettent pas d'obtenir une grande surface de réchauffement. Cela entraîne une surface cutanée importante du patient à l'air libre rendant compliqué le réchauffement actif. Il est donc impératif de disposer de plusieurs types de couvertures de réchauffement par air pulsé. En plus des traditionnelles couvertures telles que les modèles intégraux, haut de corps et bas de corps, il est important de disposer d'autres types de références telles que des matelas (underbody blankets), couvertures de spécialités (specialty blankets), ou multi-positions, pour assurer le réchauffement des patients dans toutes les installations.

webLoaded = "false"
  • Numéro 8

    Les systèmes de réchauffement par convection sont plus efficaces que les systèmes par conduction.

    Les systèmes de réchauffement par conduction n'agissent qu'aux points de contact avec le patient. En revanche, les systèmes de réchauffement par air pulsé par convection soufflent de l'air chaud sur une surface corporelle plus importante. Les couvertures à placer sur le corps permettent également de réduire les pertes de températures grâce à leur fonctionnalité isolante.8, 9

webLoaded = "false"
  • Numéro 9

    Les recommandations indiquent de réchauffer activement les patients avant de procéder à une anesthésie.

    Cela permet de réduire l'impact sur la température centrale du patient lors du mécanisme de la redistribution de la chaleur. Les patients devraient également être réchauffés activement pendant l'intervention chirurgicale par le biais d'une solution de réchauffement par air pulsé.10, 11, 12

webLoaded = "false"
  • Numéro 10

    Les directives recommandent la prise de température centrale du patient.

    Cette mesure devrait être surveillée tout au long de la prise en charge péri-opératoire du patient. Le dispositif utilisé doit fournir une température centrale précise, et non une estimation.10, 11, 12

webLoaded = "false" Loadclientside=No
Outil de comparaison des solutions de réchauffement des patients
Outil de comparaison des solutions de réchauffement des patients

Envoyez-moi l'outil de comparaison des solutions de réchauffement des patients

Nous pouvons également vous envoyer notre outil de comparaison des solutions afin de comparer efficacement et selon des critères pertinents les différentes solutions présentes sur le marché. Il contribue à évaluer la solution la plus adaptée à votre organisation et à votre bloc opératoire.

  • Pour recevoir l'outil de comparaison des solutions de réchauffement des patients, merci de remplir ce formulaire.


    Tous les champs sont obligatoires à moins d'être indiqués comme étant facultatifs


    En remplissant ce formulaire, vous consentez à ce que 3M vous envoie l'outil de comparaison des solutions de réchauffement des patients par e-mail. Il vous sera envoyé par e-mail, que vous ayez ou non consenti à la réception de communications de la part de 3M. Si vous souhaitez également recevoir les futures actualités et mises à jour de 3M, veuillez cocher la case ci-dessous.

  • Recevez-vous déjà des informations de notre part? Nous avons toujours beaucoup de nouvelles informations pour vous, alors n’hésitez pas à nous dire si vous appréciez notre communication en cochant la case ci-dessous.
  •  
  • Envoyer Envoyer

Nous vous remercions de nous avoir fourni vos informations.

Votre ressource vous sera envoyée par e-mail.

Nous sommes désolés...

Une erreur est survenue pendant la transmission de votre demande. Merci de réessayer...


webLoaded = "false" Loadclientside=No
  1. Sessler DI. « Current concepts: Mild Perioperative Hypothermia. » New Engl J Med. 1997; 336(24):1730-1737. ​
  2. Sessler, DI. « Perioperative Heat Balance. Anesth. » 2000;92:578-596.​
  3. Sessler DI, Kurz A. « Mild Perioperative Hypothermia. » Anesthesiology News. Octobre 2008 : 17-28​
  4. « Hypothermia: prevention and management in adults having surgery (CG65). » NICE 2008
  5. Brauer A, et al. « Comparison of forced-air warming systems with upper body blankets using a copper manikin of the human body. » Acta Anaesthesiol Scand. 2002;46:965-972.
  6. Brauer A, et al. « Construction and evaluation of a manikin for perioperative heat exchange. » Acta Anaesthesiol Scand. 2002;46:43-50
  7. Brauer A, et al. « Comparison of forced-air warming systems with upper body blankets using a copper manikin of the human body. » Acta Anaesthesiol Scand. 2003;47:58-64.
  8. Engelen S, et al. « An evaluation of underbody forced-air and resistive heating during hypothermic, on-pump cardiac surgery. » Anesthesia 2011; 66 : 104-110 (comparison of 3M Bair Hugger forced-air warming system and Inditherm resistive electric mattress)
  9. Roeder G, et al. « Comparison of a Forced-Air and a Resistive Warming Device for Intraoperative Rewarming. » ASA Abstracts 2010 ; A076. (comparison of 3M Bair Huggerforced-air wariming system and Hot Dog resistive electric mattress)
  10. NICE (2016) « Hypothermia prevention and management in adults having surgery, Clinical guideline [CG65]. » Publication : avril 2008, Dernière mise à jour : décembre 2016
  11. Torossian A. Brauer A. et al, (2014) S3 German and Austrian Guideline: Preventing Inadvertent Perioperative Hypothermia, Publication en mai 2014.
  12. Di Marco P, Canneti A(2017) SIAARTI Clinical Best Practice: Perioperative Normothermia, Publication en mai 2017
Suivez-nous
Changer de site
Belgique - Français | Nederlands